Installez le plugin Flash pour voir l'animation Cliquez ici pour le télécharger

Accéder à mon compte
    Accueil
    Actualités
    Santé au travail
    Risques professionnels
    Liens utiles
    Qui sommes-nous ?
    Adhérer
    Les 10 centres Efficience
    Espace carrières
Plan du site Recherche avancée
Nos prestations
Visites médicales, Dossier
médical, médecin du travail...
En savoir +
Les risques professionnels
Risques chimiques
Risques physiques
Prévention
Evaluation risques
Document Unique
En savoir +
Les fiches pratiques

Formation des salariés
Trousse de secours
Enceinte au travail
Droit de retrait
En savoir +

Le Document Unique (DU)

Le document unique : qu'est-ce que c'est ?

Quelle que soit la taille de l’entreprise, l’employeur doit transcrire dans un document unique, les résultats de l’évaluation des risques qu'il a réalisé dans le cadre de son obligation de prévention des risques professionnels. Ce document doit être mis à jour régulièrement et notamment en cas d'apparition de nouveaux risques.

Il doit comporter un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail. L’employeur peut s’appuyer sur les sources d’information disponibles dans l’entreprise : analyse des risques réalisée par le CHSCT, listes des postes de travail à risques particuliers, fiche d’entreprise établie par le médecin du travail

Le document unique doit répondre à trois exigences :

- la cohérence, regroupement, sur un seul support, des données issues de l’analyse des risques professionnels dans l'entreprise
- la lisibilité. Le document unique doit faciliter le suivi de la démarche de prévention dans l’entreprise
- la traçabilité de l’évaluation des risques, garantie par un report systématique de ses résultats.

Le document unique peut être écrit ou numérique. Dans tous les cas, il doit être suffisamment transparent et fiable pour traduire l’authenticité de l’évaluation.

A noter : L'employeur a une obligation de sécurité de résultat. En cas d'accident du travail, l'absence de Document Unique peut entraîner la faute inexcusable.

Mise à jour : 17 mai 2014