Installez le plugin Flash pour voir l'animation Cliquez ici pour le télécharger

Accéder à mon compte
    Accueil
    Actualités
    Santé au travail
    Risques professionnels
    Liens utiles
    Qui sommes-nous ?
    Adhérer
    Les 14 centres Efficience
    Espace carrières
Plan du site Recherche avancée
Nos prestations
Visites médicales, addictions
Médecin, infirmière du travail...
En savoir +
Les risques professionnels
Risques incendie
Risques physiques
Prévention TMS,
Evaluation risques
Document Unique
En savoir +
Les fiches pratiques

Formation des salariés
Enceinte au travail
Nouveaux salariés
Salariés intérimaires
En savoir +

Fortes chaleurs et canicule

Il n'y a pas de définition réglementaire du travail à la chaleur, ou par fortes chaleurs, mais travailler à des températures supérieures à 30°, pour une activité sédentaire et à 28° pour un travail à l'extérieur, nécessitant une activité physique, peuvent être considérés comme présentant des risques potentiels pour la santé. Le risque le plus sérieux, qui provoque des décès chaque été, est le coup de chaleur, qui peut être fatal s’il ne fait pas l’objet d'une prise en charge et de soins médicaux immédiats.

La fatigue, l’épuisement ou l’évanouissement (syncope) peuvent toucher les salariés soumis aux fortes chaleurs ou à la canicule. Certaines affections professionnelles provoquées par le travail à haute température peuvent être reconnues comme maladies professionnelles (Tableau n° 58), tout comme certaines affections oculaires dues au rayonnement thermique (Tableau n° 71 et 71 bis). Ce risque professionnel doit être intégré dans le Document Unique et s'inscrit dans la démarche de prévention des risques de l'employeur et l'obligation de sécurité de résultat qui lui incombe.

Mise à jour : 25 juin 2018