Comment concilier cancer et emploi ?

Plus de 1000 personnes par jour apprennent le diagnostic d’un cancer. 400 travaillent.
Anticiper le plus tôt possible le maintien en emploi des malades du cancer est un enjeu majeur pour tous : patient, employeurs, collègues…
Efficience Santé au Travail accompagne les patients et les employeurs à chacune des étapes. 

Webinaire "Cancer et emploi : parlons-en !" avec Wecare@work

 

 

Comment informer et orienter au mieux vos salariés, aux différentes étapes de la maladie ? Quelle posture adopter et concrètement qu’est-ce qui peut vous aider ? Comment favoriser le maintien en emploi des personnes et prévenir durablement l’absentéisme ?

Le Dr Amargil, médecin du travail chez Efficience Santé au Travail et Claire Désarnaud, associée et consultante chez wecare@work partagent avec vous des solutions concrètes et répondent à vos questions.

La charte "Cancer et emploi de l'Institut National du Cancer

L’Institut national du cancer propose aux entreprises qui souhaitent améliorer le retour et le maintien en emploi des salariés touchés par un cancer de signer une charte de 11 engagements.

Ces engagements sont destinés à :
– améliorer l’accompagnement des salariés touchés par le cancer ;
– former et informer les parties prenantes de l’organisation ;
– promouvoir la santé ;
– évaluer et partager les actions et les pratiques.

Aujourd’hui près de 60 entreprises et 1 ,5 millions de salariés et agents sont concernés par ces engagement.

Pour accompagner les signataires dans les mises en œuvres d’actions concrètes, l’Institut anime un club des entreprises destiné à favoriser les échanges de bonnes pratiques et propose des ateliers de travail.

La ligue contre le cancer propose un programme d’accompagnement des entreprises et des salariés
La ligue propose :
  • pour les entreprises, une sensibilisation aux questions du cancer en milieu professionnel
  • pour les salariés, un service de coaching d’aide au retour à l’emploi

Facteurs de risque et prévention

La transformation d’une cellule normale en une cellule cancéreuse peut être induite par de nombreux facteurs liés aux modes de vie, à l’environnement ou encore à notre patrimoine génétique.

On dissocie généralement les facteurs de risque en deux groupes : les facteurs évitables et les facteurs non évitables. Les premiers sont des éléments relatifs à notre comportement ou nos habitudes de vie : le tabac, l’équilibre alimentaire, le soleil, les infections par certains virus ou certaines bactéries… Autant de facteurs contre lesquels il est possible de se prémunir. Découvrez les brochure de la Fondation ARC.

Prévention

Dépistage

Partager sur :