Covid-19 Nouvelles annonces sanitaires

Lors d’une conférence de presse, de nouvelles mesures ont été annoncé par le gouvernement jeudi 25 novembre pour contenir la cinquième vague de coronavirus en France.

 

Rappel vaccinal
  • Le rappel vaccinal sera ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus dès cinq mois après la dernière injection ou la dernière infection à la Covid-19, à compter du samedi 27 novembre.

Mise à jour du pass sanitaire
  • À compter du 15 décembre, le pass sanitaire des plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection.

  • À compter du 15 janvier, cette règle sera étendue à l’ensemble des Français âgés de plus de 18 ans

  • À compter du lundi 29 novembre, seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures seront des preuves constitutives du pass sanitaire.

Port du masque
  • Le port du masque sera de nouveau obligatoire dans les lieux publics clos, y compris ceux soumis au « pass sanitaire » à compter du vendredi 26 novembre. Par ailleurs, les préfets seront habilités à rendre obligatoire le port du masque en extérieur.

  • Petit rappel pour finir, il est recommander d’aérer les pièces 10 minutes toutes les heures. 

Partager sur :

Emploi et Handicap : le progrès c’est vous !

Vous êtes engagés à travers votre entreprise en faveur du Handicap ou souhaitez avancer dans cette voie.

Le mouvement activateur de progrès vous permet de valoriser vos actions et témoigner de votre engagement.

La semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées se déroule du 15 au 21 novembre. A cette occasion, le mouvement met à votre disposition des outils d’information et de communication pour vous aider à agir concrètement.

Partager sur :

Efficience Santé au Travail, partenaire de la charte ESPER pour la prévention des conduites addictives

C'est quoi ESPER ?

Le dispositif ESPER « Les Entreprises et les Services Publics s’Engagent Résolument » répond à la nécessité de briser les tabous et de mobiliser tous les acteurs du milieu professionnel pour la prévention des conduites addictives, qu’elles soient liées à des consommations ou à des comportements. 

ESPER représente une véritable démarche d’engagement et de responsabilité pour toute organisation employant du personnel.

Le dispositif se structure autour d’une charte et prévoit l’animation et la valorisation du réseau des signataires ainsi que la mise à disposition de tous les outils pour mettre en place une démarche cohérente de prévention collective et individuelle.

La Charte ESPER se structure autour de quatre engagements :

  • Définir un projet global de prévention des conduites addictives dans le cadre de la promotion de la santé au travail ;

  • Instaurer le dialogue et créer un climat de confiance ;

  • Mettre en œuvre une démarche de prévention non-stigmatisante, respectant la dignité des personnes ;

  • Accompagner les travailleurs vulnérables et prévenir la désinsertion professionnelle.

Le dispositif est porté par la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) et ses partenaires dont Efficience Santé au Travail.

Vous retrouverez ci-dessous la charte ESPER et une boite à outil avec des ressources à votre disposition. 

Partager sur :

Covid-19 Êtes vous éligible à la dose de rappel ?

Découvrez toutes les modalités.

Le dispositif de rappel vaccinal contre la Covid-19 est disponible depuis le 1er septembre 2021. Les rappels vaccinaux sont effectués avec le vaccin Pfizer-BioNTech, quel que soit le vaccin utilisé précédemment.

Qui est concerné par la dose de rappel ?

Pour le moment les populations ciblées sont :

  • les résidents des Ehpad et des USLD

  • les personnes de plus 65 ans seront obligées de faire la dose de rappel à compter du 15 décembre si ils veulent garder leurs pass sanitaire

  • les personnes à très haut risque de forme grave

  • les personnes atteintes de comorbidités

  • les personnes immunodéprimées

  • l’ensemble des professionnels qui prennent en charge ou accompagnent ces personnes vulnérables

  • les aides à domiciles intervenant auprès de personnes vulnérables

  • les pompiers

  • les personnes ayant reçu une dose du vaccin Janssen.

  • à partir du mois de décembre, les plus de 50 ans pourront faire la dose de rappel.

Quand recevoir la dose de rappel ?
  • Six mois après le premier schéma vaccinal complet pour les plus vulnérables

  • À partir de trois mois après la dernière injection pour les personnes sévèrement immunodéprimées, sur avis médical

  • Quatre semaines après l’injection pour les vaccinés par le vaccin Janssen.

Si vous êtes concerné, vous pouvez faire votre rappel vaccinal sans attendre.

Où recevoir la dose de rappel ?

Pour recevoir une dose de rappel, il faut prendre rendez-vous :

  • Chez votre médecin traitant

  • Chez votre médecin du travail

  • Dans une pharmacie

  • Dans un cabinet infirmier ou chez une sagefemme

  • En centre de vaccination

  • Chez votre chirurgien-dentiste

  • Dans un laboratoire de biologie médicale

  • Sur https://www.sante.fr/

Covid-19 et grippe: co-vaccination possible

Pour les personnes fragiles, les vaccinations contre la grippe et la Covid-19 sont essentielles pour éviter de développer des formes sévères de ces deux maladies.

La Haute autorité de Santé (HAS) recommande la co-administration des deux vaccins lors du même rendez-vous. Cette solution est pertinente pour optimiser la couverture vaccinale contre ces deux épidémies et saisir chaque opportunité de vacciner les personnes les plus fragiles et de les protéger au mieux.

Si la co-administration n’est pas possible, la HAS estime qu’il n’y a pas de délai à respecter entre deux vaccinations, grippe et Covid-19 comprises.

 

Sources : https://www.gouvernement.fr/

Partager sur :

Covid-19 Fin de la gratuité systématique des tests

Depuis le 15 octobre, les tests RT-PCR et antigéniques ne sont plus systématiquement pris en charge par l’Assurance maladie, comme c’est le cas depuis le début de la crise sanitaire.
Tests réalisés dans un but de dépistage

L’objectif est de maintenir un accès facilité au dépistage pour les personnes symptomatiques ou contact à risque. Ainsi, continuent à bénéficier d’une prise en charge, les personnes :

  • ayant un schéma vaccinal complet (ou une contre-indication à la vaccination) ;

  • mineures ;

  • identifiées par le « contacttracing » fait par l’Assurance maladie ;

  • concernées par des campagnes de dépistage collectif (ARS, établissements scolaires…) ;

  • symptomatiques sur prescription médicale ;

  • ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois.

Pour continuer à bénéficier de la prise en charge d’un test par l’Assurance maladie, ces personnes doivent présenter l’une des preuves suivantes :

  • un certificat de vaccination, de contre-indication vaccinale ou de rétablissement, sous forme de « QR code » (papier ou numérique) ;

  • une pièce d’identité pour les mineurs ;

  • un justificatif de contact à risque (mail ou SMS) envoyé par l’Assurance maladie pour une prise en charge au 1er et au 7e jour ;

  • une prescription médicale valable 48 heures et non renouvelable.

Tests réalisés en vue d’obtenir un pass sanitaire

Les tests réalisés en vue d’obtenir un « pass sanitaire » deviennent payants à compter du 15 octobre 2021. La réalisation d’un test dans ce cadre sera donc, de principe, à la charge de la personne.

Les prix à régler sont identiques à ceux actuellement pris en charge l’Assurance maladie. Ils varient en fonction du type de test, du professionnel qui les réalise, du jour et du lieu où ils sont effectués. Ainsi :

  • pour les tests RTPCR, réalisés par des laboratoires de biologie médicale, le tarif de référence est de 43,89 € ;

  • pour les tests antigéniques, le tarif varie de 22,02 € à 45,11 €.

Partager sur :

Retour sur les Ateliers de la Prévention

Le 12 octobre 2021, les professionnels de la Santé et leurs équipes se sont retrouvés au cœur du marché international de Rungis pour une nouvelle édition des « Ateliers de la Prévention ».

Cette journée, riche en interventions et en événements, avait pour fil rouge la santé et la prévention 4.0. La journée fut un succès, avec près de 1 000 visiteurs qui ont pu découvrir et tester, grâce à des animations et des ateliers, des outils innovants dont les exosquelettes, un parcours de sensibilisation à la consommation d’alcool, ou encore faire une chasse aux risques grâce à un casque de réalité virtuelle !

Des conférences ont ponctué la journée et ont abordé les thèmes suivants: les enjeux de la téléconsultation, la santé et l’alimentation et les bienfaits du rire.

 

Retrouvez ci-dessous la vidéo de la journée.

Partager sur :