Forte baisse des accidents du travail en 2022

Forte baisse des accidents du travail en 2022, les statistiques de sinistralité le prouvent. Selon l’Assurance Maladie – Risques professionnels, cette évolution peut en partie s’expliquer par des changements organisationnels, avec notamment le recours au télétravail.

Il est indispensable de continuer sur cette voix car chaque jour, deux personnes meurent au travail et plus de cent sont blessées gravement*. Même si le risque zéro n’existe pas, les accidents graves et mortels au travail sont inacceptables. 

La mise en place d’un plan d’actions de prévention des risques professionnels est le meilleur moyen d’éviter ces accidents.

Une sinistralité en baisse en 2022

Par rapport à 2021, le nombre d’accidents du travail (-6,7%) et des maladies professionnelles (-6,4%) sont en forte baisse.

Les accidents de trajet restent stables (+0,2%). Ils représentent 13% des sinistres reconnus. 

Concernant les accidents du travail, les secteurs et les risques sont identiques aux années précédentes. Ils surviennent majoritairement au sein des activités de la santé, du nettoyage et du travail temporaire (29 % des accidents du travail en 2022), de l’alimentation (17 %), du transport (15 %) et du BTP (14 %). Les principaux facteurs de risque sont les manutentions manuelles (environ 50%) et les chutes de plain-pied et de hauteur (environ 30%).

Le nombre de maladies professionnelles reconnues diminue d’un peu plus de 3000 cas par rapport à 2021.

le nombre de victimes, diminue également d’environ 1 200.

44 217 maladies professionnelles ont été reconnues en 2022 et les troubles musculo-squelettiques représentent toujours la grande majorité des atteintes (38 286 en 2022). 1 814 maladies professionnelles relèvent de maladies psychiques en augmentation régulière. 

Afin de renforcer la prévention, l’Assurance Maladie – Risques professionnels met à la disposition des entreprises des outils et démarches de prévention pour agir contre les risques professionnels comme les solutions TMS Pros ou Risques Chimiques Pros.

Pour en savoir plus :

Partager sur :

Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées

Lancement de la 27ème Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH) du lundi 20 au dimanche 26 novembre 2023.

Sa thématique ? « La transition numérique : un accélérateur pour l’emploi des personnes en situation de handicap ? »

Quel est le but de cette semaine ?

Durant cette semaine,  de nombreuses actions sont organisées sur l’ensemble du territoire pour sensibiliser, informer et agir sur l’employabilité des personnes en situation de handicap.

L’objectif est de faire se rencontrer entreprises, politiques, associations, société civile et bien entendu demandeurs d’emploi en situation de handicap.

Pour une personne en situation de handicap, c’est deux fois plus compliqué de trouver un emploi que pour le reste de la population. La SEEPH est l’occasion de mettre en avant les différents dispositifs existants pour faciliter l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Retrouvez tous les événements de la semaine

Partager sur :

Mois sans Tabac, Relevez le défi !

En novembre, c’est le Mois sans Tabac, une opération qui propose aux fumeurs d’arrêter de fumer pendant 1 mois, ce qui multiplie leurs chances par 5 d’arrêter définitivement.

Près de 6 fumeurs sur 10 souhaitent arrêter de fumer ! 

Et vous ? Prêt à relever le défi ?

Rejoignez le mouvement

En vous inscrivant à Mois sans tabac, vous recevrez des conseils quotidiens pour arrêter de fumer, votre kit d’aide à l’arrêt et un accès à des professionnels de santé pour vous aider.

Vous rejoignez l’une des équipes régionales pour vivre ce défi avec les autres participants et bénéficier du soutien d’une communauté solidaire. 

Le Kit Mois sans Tabac 

Chaque participant au Mois Sans Tabac peut commander son  kit, composé de :

  • le livret je me prépare
  • l’agenda 30 jours pour arrêter de fumer 
  • la carte le stress ne passera pas par moi 
  • la roue  je calcule mes économies 

Vous pouvez également retirer votre kit dans les pharmacies participant à l’opération.

Par ailleurs, des tabacologues sont disponibles et à votre écoute au 39 89 (service gratuit + coût d’un appel).

Mais au fait, pourquoi arrêter ? 

 Les effets sur votre corps lorsque vous arrêtez de fumer

Vous n’étiez pas seul quand vous avez commencé, vous ne serez pas seul pour arrêter
Partager sur :

Journée de l'alimentation

Aujourd’hui, lundi 16 octobre c’est la Journée mondiale de l’alimentation. La nutrition est un enjeu crucial de santé publique et peut avoir des répercussions sur la santé. Dans cet article, nous vous présenterons quelles sont les conséquences d’une mauvaise alimentation et nous vous proposerons quelques astuces et conseils pour une meilleure nutrition. 

Mauvaise alimentation, quelles sont les conséquences ?

Une mauvaise alimentation est le résultat d’un déséquilibre alimentaire, qui peut être dû à une consommation excessive de produits industriels et/ou ultra-transformés ou, au contraire, aux effets d’un régime trop restrictif.

Cette situation, si elle perdure, peut favoriser des carences alimentaires, affaiblir le système immunitaire et même engendrer des pathologies graves comme les maladies cardio-vasculaires, le cancer, le diabète (70% des nouveaux cas de diabète sont liés à la mauvaise alimentation*)  et d’autres affections liées à l’obésité.

*Futura

Astuces et conseils

La clé d’une alimentation saine réside dans la variété et l’équilibre. Manger de tout en quantités appropriées, privilégier les aliments sains tout en limitant les produits gras, sucrés, salés, ultra-transformés et les boissons sucrées.

Découvrez nos conseils pour bien manger : 

Manger au moins 5 fruits et légumes par jour

Intégrer au moins un féculent complet par jour

Consommer légumes secs au moins 2 fois par semaines

Consommer de préférence des produits locaux et si possible bio

Privilégier les huiles riches en oméga 3 

Consommer du poisson 2 fois par semaine dont un poisson gras car riche en oméga 3 

Consommer une petite poignée de fruits à coques non salés par jour 

Réduire sa consommation de sel de 10 à 5 g par jour permettrait de réduire le taux global d’accident vasculaire cérébral de 23 % et les taux de maladies cardio-vasculaires de 17 %.  

Manger des repas à des heures régulières cela va favoriser le maintient de votre métabolisme et cela va éviter les fringales impulsives. 

S’hydrater tout au long de la journée a une place importante dans l’équilibre alimentaire ( il est conseillé de boire entre 1,3 et 2 litres par jour), ainsi que la pratique d’une activité physique régulière.

L'assiette équilibrée : un repère simple à mettre en place

Afin de manger équilibré, il est recommandé de diviser son assiette de la manière suivante : 

25% de féculents complets ou semi-complets tels que des pâtes, des pommes de terre, du boulgour 

25% de protéines qu’elles soient d’origine végétale ou animale : viande, tofu, pois chiche

50% de légumes, de préférence de saison 

+ sans oublier de boire de l’eau, de manger une portion de fruit

Pour plus d’information sur le sujet, n’hésitez pas à consulter notre Kit dédié à la nutrition :

Partager sur :